Catégories
Les cinémas

Les invités du Panorama

Du 8 au 17 octobre, pour accompagner les projections du Panorama des cinémas du Proche et Moyen Orient, des rendez-vous culturels sous forme de rencontres, discussions et conférences seront animés par des réalisateurs, critiques ou spécialistes des pays concernés.

Toute la programmation


Découvrez la liste des intervenants et invités :

Arab et Tarzan Nasser

Les frères jumeaux Arab et Tarzan Nasser sont originaires de la Bande de Gaza. Ils sont nés en 1988, un an après la fermeture des derniers cinémas à Gaza. Ayant étudié les Beaux-Arts à l’Université Aqsa, ils ont développé leur passion pour la réalisation. En mai 2013, leur court-métrage Condom Lead est le premier film palestinien à être montré en compétition officielle au Festival de Cannes. En 2015, Dégradé, est présenté en compétition à la Semaine de la critique. Gaza mon amour, présenté à la Mostra de Venise et au Festival de Toronto 2020, est leur second long métrage.

Nous les retrouverons les 10 et 11 octobre pour les soirées PORTRAIT DU CINÉMA TURC CONTEMPORAIN et L’AMOUR GAGNE TOUJOURS.


Ameen Nayfeh

Ameen Nayfeh est né en Palestine en 1988. Il a passé ses années de formation à se déplacer entre la Jordanie et la Palestine. Il s’intéresse très jeune au cinéma. En 2010, il obtient son diplôme d’infirmier à l’Université Al-Qods de Jérusalem. Deux ans plus tard, il obtient un MFA en production cinématographique à l’Institut des arts cinématographiques de la Mer Rouge en Jordanie, dans le but de pouvoir raconter d’authentiques histoires de sa région. En plus d’écrire et de réaliser des courts métrages primés, Ameen Nayfeh réalise son premier long métrage narratif 200 mètres. Le film sélectionné au Festival de Venise 2020, a remporté le Prix du public au Venice Days. Il a également été sélectionné pour représenter la Jordanie pour l’Oscar 2021 du Meilleur film international. 200 mètres a remporté vingt prix internationaux.

Il animera la soirée UNE ODYSSÉE DANS LES SHECKPOINTS par visioconférence, le 14 octobre au Cinéma Coluche.

Crédit photo : palestinefilminstitute.org

Khalil Dreyfus Zaarour

Scénariste, réalisateur, conférencier, Khalil Dreyfus Zaarour, a suivi des études de maîtrise en cinéma. Il est diplomé de l’Usek. L’année 2006 marque le début de sa carrière avec son court métrage La fenêtre qui a remporté le Prix du meilleur court-métrage au Festival international du film de Dubaï. Khalil met en scène des films alliant ingéniosité et talent de manière spatiale et temporelle avec ses personnages sans négliger l’atmosphère émotionnelle et dramaturgique. En 2011, sa carrière cinématographique a franchi une nouvelle étape avec son documentaire Malaki, parfum d’anges.

Le réalisateur Libanais aura CARTE BLANCHE, le 15 octobre prochain avec la projection au cinéma Le Comoedia de Nour et Malaki,parfum d’anges.


Xavier Nataf

Xavier Nataf est spécialiste du cinéma Israélien et de l’identité juive au cinéma. Conférencier et chroniqueur, il a créé et dirige le Festival du film israélien de Marseille depuis plus de 20 ans. Par ailleurs il produit notamment le podcast hebdomadaire Nonobstant sur Arte radio.

Il animera les deux soirées UN WEEK-END EN ISRAËL les 16 et 17 octobre à l’Espace Robert Hossein et Cinéma L’Odyssée.

Depuis les années 2000 le cinéma israélien est sur le devant de la scène et remporte de très nombreux prix dans des festivals prestigieux (Cannes, Berlin, Venise…). Comment expliquer ces succès internationaux à répétition ? À travers de nombreux extraits, nous essaierons de comprendre ce qui caractérise ce jeune cinéma, en y dégageant des thématiques telles que la place des femmes dans cette cinématographie, le rapport à la religion, le cinéma politique les écoles de cinéma, le rapport cinéma–séries.


Asal Bagheri

Asal Bagheri enseignante-chercheuse à l’IUT Métiers du Multimédia et de l’Internet de l’Université de Cergy Pontoise, est docteure en sémiologie et linguistique. Spécialiste du cinéma iranien, elle est auteure de la thèse Les relations homme/femme dans le cinéma iranien postrévolutionnaire, stratégies des réalisateurs ; analyse sémiologique. Son livre Sentiment, amour et sexualité. Les dilemmes du cinéma iranien de la République Islamique est en voie de publication.

Elle animera la soirée LES FEMMES DANS LE CINÉMA IRANIEN le 9 octobre à l’Espace Gérard Philipe et sera présente le 10 octobre pour la table ronde ÉTAT DES LIEUX DES CINÉMATOGRAPHIES DU PROCHE ET DU MOYEN ORIENT au Cinéma L’Odyssée pour la soirée PORTRAIT DU CINÉMA TURC CONTEMPORAIN.


Marie-Jo Long

Marie-Jo Long est diplômée de la section cinéma d’animation de l’école supérieure des Arts décoratifs de Paris. Elle réalise depuis des films d’animation et leurs bandes son ; les techniques qu’elle affectionne sont la pixillation et le papier découpé. Musicalement parlant, elle fonde avec une dizaine de compagnons de jeu le label « Les Disques bien » avec lequel elle réalise son premier disque Mes propriétés, puis un disque en duo avec Flop Idiots de nous 2.

Elle sera des nôtres pour le Ciné-Goûter LES CONTES DE LA MÈRE POULE les 10 et 13 octobre.

Un programme de trois courts métrages d’animation : Shangoul et Mangoul, Le Poisson Arc-en-ciel, Lili Hosak. Des histoires pleines de tendresse et d’émotion dont les héros sont fabriqués à partir de tissu, de laine ou de papier découpé. Un univers magique inspiré des traditions persanes qui ravira parents et enfants.


Vincent Malausa

Vincent Malausa est membre du comité de rédaction des Cahiers du cinéma depuis 2001. Il a dirigé la rubrique cinéma du magazine Chronic’art entre 2002 et 2010 et collabore occasionnellement avec le journal Jeune Afrique. Il a coordonné plusieurs suppléments des Cahiers du cinéma (Afrique du Sud, Finlande, Turquie) et notamment un numéro sur les Jeunes cinémas arabes (2011).

Nous aurons le plaisir de l’accueillir pendant trois jours, du 13 au 15 octobre, sur différentes soirées : REGARD SUR LE CINÉMA SAOUDIEN, UNE ODYSSÉE DANS LES SHECKPOINTS et CARTE BLANCHE À KHALIL DREYFUS ZAAROUR.


Dominique Chansel

Dominique Chansel a rencontré le cinéma à l’âge de sept ans, avec la grande baleine blanche du Moby Dick de John Huston. Depuis, l’amour des histoires racontées dans les salles obscures ne l’a plus quitté. D’abord professeur d’Histoire Géographie à Strasbourg, il collabora à diverses initiatives cinéphiliques, des revues météoriques ou des associations plus durables. Il fut ainsi amené à faire partie de l’équipe de programmation du cinéma Odyssée à Strasbourg, tout en menant parallèlement des activités de formation des enseignants, dans le domaine de l’image et plus particulièrement des rapports cinéma et histoire. Chargé d’enseigner l’histoire du cinéma dans les sections Histoire des arts du Lycée international d’Aix-Luynes, il mena aussi des actions de formation des jeunes enseignants à l’IUFM d’Aix-en-Provence. Il a le bonheur depuis quelques années d’intervenir dans plusieurs événements cinématographiques de la région, notamment les Rencontres Cinématographiques de Salon.

Il présentera notamment la SOIRÉE D’OUVERTURE le 8 octobre à l’Espace Robert Hossein, mais aussi les soirées du 10 au 12 octobre.


Renseignements et réservations :

Cinéma L’Odyssée – Fos-sur-Mer : 04 42 11 02 12

Espace Robert Hossein – Grans : 04 90 55 71 53

Cinéma Coluche – Istres : 04 42 56 92 34

Cinéma Le Comœdia – Miramas : 04 90 50 14 74

Espace Gérard Philipe – Port-Saint-Louis-du-Rhône : 04 42 48 52 31


Tarifs habituels des cinémas (pour la première place achetée).

Pass’Panorama : Après l’achat d’une première place au tarif habituel dans l’une des salles, vous recevrez gratuitement un pass nominatif vous donnant accès à toutes les séances du Panorama, dans toutes les salles, pour la somme de 3,60€ la place.